Le Centre d’histoire orale et de récits numérisés (CHORN) a été fondé en 2006 par Steven High (Ph. D.), à l’époque titulaire de la chaire de recherche du Canada en histoire orale, avec le financement de la Fondation canadienne pour l’innovation et de l’Université Concordia. En 2007, le centre a ménagé de façon permanente au campus du centre-ville de Concordia, à Montréal. Sa mission principale est d’aider à recueillir et à préserver des enregistrements audiovisuels d’histoire orale tout en encourageant la recherche et la création communautaires, en solo ou en collaboration, et axées sur la mémoire vivante et le témoignage oral. L’éthique et l’autorité partagée sont au cœur de nos valeurs en tant que centre de recherche universitaire. 

Le CHORN sert de point de convergence pour la recherche, la création et l’enseignement en histoire orale à Concordia. Il offre sur le campus un espace consacré aux chercheuses, aux chercheurs et aux artistes communautaires, qui font partie intégrante du centre. Le principe d’autorité partagée guide notre approche en matière d’éthique de recherche, de structure administrative, de formation offerte et de programmation publique. Le centre se positionne à la frontière entre l’Université et la communauté. À ce titre, il loge plusieurs projets de recherche à grande échelle, y compris le projet « Histoires de vie Montréal », alliance de recherche communauté-université financée par le Conseil de recherches en sciences humaines (2005-2012). Depuis 2018, le CHORN comprend le Laboratoire d’écoute active, subventionné par la Fondation canadienne pour l’innovation et l’Université Concordia, et dirigé par Luis Carlos Sotelo Castro (Ph. D.), titulaire de la chaire de recherche du Canada en histoire orale et représentation artistique, et second codirecteur du centre. Installation ultramoderne de représentation et d’enregistrement situé au CHORN, le laboratoire facilite la recherche-création interdisciplinaire sur l’écoute active incarnée et politisée. Il se concentre sur l’histoire de vie des personnes touchées par un traumatisme social. En 2020, le CHORN a par ailleurs accueilli Bimadoshka Pucan (Ph. D.), dont les travaux explorent l’utilisation des nouvelles technologies numériques pour accéder aux traditions orales des peuples autochtones. 

Soucieux de favoriser des échanges dynamiques et interdisciplinaires ainsi que de solides résultats de recherche publique, le CHORN est équipé de matériel d’enregistrement audio et vidéo à la fine pointe de la technologie, d’un laboratoire de recherche informatique pour ses membres affiliés, d’une salle consacrée aux conférences et à divers événements, d’une salle d’entrevue, de même que d’archives contenant plus de 2 000 entrevues. Consulter les pages « Outils » et « Collections » pour en savoir plus sur ce que nous offrons à nos membres affiliés et à l’ensemble de la communauté de recherche.  

Nous sommes fiers de compter une communauté active de plus de 300 professeurs, étudiants, boursiers postdoctoraux, artistes et chercheurs invités, historiens locaux, artistes, militants et organismes. Notre réseau de communication et de médias sociaux s’étend à plusieurs milliers de personnes qui s’intéressent à l’histoire orale, tant ici à Montréal qu’ailleurs dans le monde. Grâce à nos ateliers, séminaires, tables rondes, journées d’étude et colloques internationaux tels que celui de l’Association d’histoire orale en 2018, nos membres affiliés ont de nombreuses occasions de se rencontrer, de se découvrir des intérêts communs, et de collaborer. En plus de publications de recherche, ceux-ci produisent une grande variété de matériel créatif et savant, allant de récits numériques et de paysages de mémoire en ligne à des parcours audioguidés, des spectacles, des œuvres sonores, des balados, des films, des animations, des cartes interactives, des installations artistiques et des expositions, entre autres. Consultez les liens sur la recherche-création et notre communauté pour en savoir plus. 

Pour toute question, n’hésitez pas à communiquer avec Sébastien Caquard (Ph. D.), codirecteur du CHORN, Luis Sotelo Castro (Ph. D.), directeur du Laboratoire d’écoute active, ou Emma Haraké, coordonnatrice et médiatrice communautaire du CHORN.