Community Affiliate / Artist

Réalisatrice, universitaire, activiste, Amandine Gay partage son temps entre recherche et création. Selon elle, la réappropriation de la narration est un acte d’émancipation. Après, Ouvrir La Voix, son premier documentaire qui donne la parole à vingt-quatre femmes afro-descendantes francophones, sorti dans les salles françaises, belges et suisses en 2017, elle prépare un second documentaire, Une Histoire à Soi, qui concerne l’adoption transraciale. Elle intervient régulièrement comme conférencière à propos de l’afroféminisme, de l’intersectionnalité ou de l’adoption.

Diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Lyon en communication en 2006, elle s’oriente dès 2008 vers le Conservatoire d’Art Dramatique de Paris 16. Interprète au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle décide de se lancer dans l’écriture de programmes courts pour la télévision en 2012. En 2014, elle passe à la réalisation avec un reportage sur les manifestations #ContreExhibitB et l’écriture d’un long métrage documentaire  autofinancé : Ouvrir La Voix. Sorti dans les salles françaises, belges et suisses en 2017, Ouvrir La Voix est édité en DVD par Arte Editions en 2018.

En 2015, Amandine Gay signe la préface de la première traduction française du classique de bell hooks, Ne Suis-Je Pas Une Femme. Cette année marque aussi son installation à Montréal où elle poursuit une seconde maitrise, en sociologie, afin de travailler sur l’adoption transraciale, un autre sujet qui lui est cher. On la retrouve également comme auteure dans plusieurs ouvrages collectifs : Black Anthology: Adult Adoptees Claim Their Space ; Éloge des mauvaises herbes : ce que nous devons à la ZAD ou Décolonisons les Arts !

Vous pouvez la suivre en français et en anglais sur les réseaux : @OrpheoNegra