Community Representative

Masters Student, Anthropology, Université Laval, Québec

Le retour et la réappropriation de la propriété urbaine de la ville de Battambang dans le contexte (post-)socialiste du Cambodge entre 1979 et 1993

Le régime des Khmers rouges a mené à l’abolition de la propriété privée et à l’évacuation presque complète de la population de l’ensemble des zones urbaines du Cambodge. Dans le cadre de ma maîtrise en anthropologie, je cherche à comprendre, notamment par l’histoire orale, comment ceux retournés à Battambang ont gagné et maintenu l’accès à la propriété foncière et immobilière de la ville dans le contexte d’un État socialiste. L’analyse des relations de propriété de cette époque aide à éclairer les processus de privatisation, de spéculation foncière et de différentiation sociale qui se sont fortement accélérés depuis les quelques années précédant la restauration du Royaume du Cambodge en 1993 jusqu’à aujourd’hui.

Ancien co-coordonnateur du Groupe de travail Cambodge du projet Histoires de vie Montréal, je participe également au prolongement du projet au sein du Centre Khemara et poursuis les chantiers de recherche que j’avais entamés  avec le Groupe sur les relations intergénérationnelles et les formes d’engagement dans la diaspora cambodgienne de Montréal.