| 
 

Accessibility Tools

Breadcrumb

 

Dernières nouvelles

 

Jason Edward Lewis est un artiste des médias numériques, poète et concepteur de logiciels.

Shira Avni est une cinéaste d'animation et professeure agrégée d'animation cinématographique et de cinéma à l'Université Concordia. Elle crée des courts métrages d'animation avec l'Office national du film du Canada depuis 1997.

Septième épisode de COHDSCast! Écrivaine, peintre et chercheure, Stephane Martelly est née à Port-au-Prince. Stephane Martelly est aujourd’hui professeure affiliée en recherche-création au Département de Theâtre de l’Université Concordia.

Le sixième épisode du COHDScast est avec Emma Haraké, artiste visuelle et éducatrice, qui collabore également à des projets et événements de conservation.

Luis C. Sotelo Castro est Chaire de recherche du Canada en performance de l'histoire orale et professeur agrégé dans le Département de théâtre à l'Université Concordia. Luis est un artiste et chercheur Colombien-Britannique. Sa pratique artistique se base sur la performance. Il crée des environnements de mémoire en collaboration avec d'autres artistes et participant.e.s de communautés et de lieux distincts. Il explore également la manière dont la performance participative en histoire orale peut faciliter l'écoute.

Luis travaille présentement à la création d'un laboratoire en performance et écoute au CHORN. Celui-ci vise à examiner l'écoute en tant qu'objet d'étude dans le contexte de la performance en histoire orale pour le changement social. Le laboratoire sera inauguré à l'automne 2018 et deviendra un point de rencontre pour la recherche-création et les collaborations entre université et communauté, réunissant le théâtre, la performance, l'histoire publique et orale, les études sonores, la recherche sur l'écoute et l'innovation sociale.

Facebook

Écoutez ici

Veuillez noter que le CHORN sera fermé pour l'été à compter du vendredi 1er juin. Nous rouvrirons nos portes en septembre pour le semestre d'automne. Nous restons ouverts en mai, avec des heures d'ouverture réduites (voir ci-dessous).

De plus, veuillez noter que tout l'équipement doit être retourné d'ici vendredi le 25 mai au plus tard. Si vous avez des projets d'histoire orale, c'est votre chance!

Passez un bel été et profitez du soleil!

Khadija Baker est une artiste interdisciplinaire d'origine kurdo-syrienne basée à Montréal. Ses installations explorent des thèmes sociaux et politiques centrés sur l'incertitude du chez-soi dans le contexte de la persécution, de l'identité, du déplacement et de la mémoire. Khadija est également candidate au doctorat à l'Université Concordia.

 

Écoutez ici

Facebook

Le troisième épisode de COHDScast est en ligne! Cette semaine, nous rencontrons l'affiliée Désirée Rochat, travailleuse sociale, éducatrice et candidate au doctorat dans le département d'éducation de l'Université McGill. Elle nous parle de l'importance des archives communautaires et de pourquoi l'histoire orale a toujours fait partie de son parcours.

Écoutez ici

Facebook

Laurajane Smith présentera les recherches qu’elle mène, à partir des théories de la philosophie politique sur la diversité et la redistribution, sur le pouvoir politique du patrimoine et ses conséquences.

Mardi le 24 avril de 8h30 à 18h30
Centre d'histoire de Montréal

Avec Lisa Ndejuru, Stéphane Martelly, Steven High et Cécile Marotte

Ce qui fait la valeur de l’histoire orale est précisément son caractère subjectif. Dans un tel cadre, le travail de l’universitaire devient de se défaire - toujours imparfaitement - de sa main mise sur l’autorité pour que des voix puissent se faire entendre, pour que des sujets s’emparent de l’histoire pour se mettre à la dire et la raconter.

Cet effort n’a jamais été aussi visible que dans le projet de longue haleine Histoires de vie des Montréalais déplacés par les génocides, les guerres et les violences contre les droits de la personne (2007-2012) mené au Centre d’Histoire Orale et de Récits numérisés de l’Université Concordia qui a conduit à l’enregistrement de plus de 400 entrevues.

L'histoire orale s'est beaucoup plus préoccupée du moment de l'entrevue, de la distance relative du chercheur, de la nature co-construite du récit, de la légitimité du témoin et beaucoup moins des effets de ces vécus et de ces récits sur les sujets. Au cours des journées d’étude en histoire orale et approches identitaires croisées, ce sont précisément ces limites que nous tenterons de creuser bien davantage tout en recherchant aussi un langage partagé.

La programmation est maintenant disponible!

Inscription

Pages


 

Concordia University