| 
 

Accessibility Tools

Breadcrumb

 

Série «Modalités du récit de vie» - Table ronde 1: Le récit de vie comme pratique de résistance et de guérison

 

Lundi, février 29, 2016 -
12:00 to 14:00

Série Modalités du récit de vie - aux carrefours des sciences humaines, des média, des lettres et des arts, organisée par Stéphane Martelly, chercheure postdoctorale en recherche-création, CHORN/COHDS, Université Concordia

Cette série de tables rondes a pour but de repenser les usages et les modalités du « récit de vie » dans le cadre du documentaire, de la recherche en sciences humaines, de la littérature et des arts. Par ces conversations, nous espérons non seulement échanger sur ces diverses pratiques, mais aussi les mettre en dialogue avec la recherche en histoire orale qui se fait au COHRN grâce aux travaux des chercheurs et des praticiens. Nous tenterons aussi d’apercevoir comment le récit de vie est collecté et mobilisé par différentes disciplines, comment il participe aussi à questionner et incurver les discours médiatiques et disciplinaires au profit de nouvelles approches.

Table ronde 1: Le récit de vie comme pratique de résistance et de guérison

Avec Amandine Gay, Sophia Koukoui et Grace Sanders Johnson

Table ronde bilingue animée par Stéphane Martelly

En mettant en dialogue les voix/es effacées, subjuguées ou oubliées de l’histoire proche et lointaine, la première table ronde de notre série sera consacrée au récit de vie comme pratique de résistance et de survie. En effet, en faisant entendre des voix « normalement » absentes des « grands récits » (ANGENOT) du discours social ou historique, les panélistes nous offriront le récit de soi non seulement comme dissidence, comme résistance possible et comme guérison, mais aussi comme « bruits » tenaces qui interrompent et contrarient les discours dominants pour inaugurer de nouvelles centralités ou de fécondes et rémunératrices marginalités. Nous examinerons aussi comment ces perspectives viennent questionner en profondeur la nature même des récits de soi, ainsi que leur portée.

Amandine Gay. Diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Lyon en communication elle s'oriente dès 2008 vers le Conservatoire d’Art Dramatique de Paris 16. Interprète au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle décide de se lancer dans l'écriture de programmes courts en 2012. En 2014, elle passe à la réalisation avec un reportage sur les manifestations #ContreExhibitB et un long métrage documentaire Afro-féministe qui s'intitule: Ouvrir La Voix. Elle est aussi contributrice pour le site d'information Slate.fr.

Suite à une maîtrise en neuroscience du comportement à l’Université McGill, Dr  Sophia Koukoui a complété une maîtrise et un doctorat en psychologie clinique à l’UQAM. Elle fait présentement un fellowship postdoctoral à McGill sur les soins partagés en santé mentale pour les enfants et les adolescents. Dr Koukoui a effectué ses internats en psychiatrie adulte à l’hôpital Louis-Hippolyte Lafontaine et en pédopsychiatrie transculturelle, au CSSS de la Montagne. Elle a également fait une formation post-graduée de quatre ans en évaluation de la personnalité à travers les tests projectifs et des formations à l’Institut des Etudes Avancées en Psychiatrie Transculturelle de McGill, groupe avec lequel elle effectue des travaux de recherche. Elle enseigne en milieu universitaire (premier et troisième cycles) sur les différents enjeux liés à l'évaluation et l'intervention auprès des membres des communautés culturelles. De plus, Dr Koukoui travaille en partenariat avec la DPJ et Batshaw pour des mandats d'expertise psycholégale et de psychothérapie.

Grace L. Sanders Johnson is a Postdoctoral Fellow for Academic Diversity at the University of Pennsylvania, Department of Africana Studies. She received her Ph.D. in History & Women’s Studies at the University of Michigan where she specialized in Modern Caribbean and Latin American History, Transnational Feminisms, Oral History, and African Diasporic Studies. Grace has been awarded fellowships from the Thomas J. Watson Foundation, the Andrew C. Mellon and Ford Foundations, the Canadian Embassy, and was recently awarded an Emerging Scholar Fellowship from the Haitian Studies Association for her dissertation La Voix des Femmes: Women’s Rights, National Politics, & Black Activism in Port-au-Prince and Montréal, 1934-1986. In addition to her study of twentieth century gender, sexuality, migration, and Haitian women's social and political organizing, Grace is currently collaborating with colleagues in Haiti and throughout the diaspora to establish a Haitian women’s oral history archive.

Cliquez ici pour vous inscrire.

Address: 

LB-1042, 1400 de Maisonneuve West, Montreal, QC


 

Concordia University