| 
 

Accessibility Tools

Breadcrumb

 

MARTELLY, Stéphane

 

Coordinator and Community Facilitator

Écrivaine, peintre et chercheure, Stéphane Martelly est née à Port-au-Prince. Par une approche profondément transdisciplinaire qui fait se confronter théorie, réflexion critique et création, elle poursuit une démarche réflexive sur la littérature haïtienne contemporaine, sur la création, sur les marginalités littéraires ainsi que sur les limites de l’interprétation.

Elle est notamment l’auteure d’un essai littéraire sur le poète Magloire-Saint-Aude (Le Sujet Opaque, L'Harmattan, 2001). Elle a soutenu également une thèse pionnière en recherche-création à l'Université de Montréal.

Son activité de recherche inclut la co-organisation du colloque international Relire l’histoire littéraire et le littéraire haïtiens (Jacmel, Haïti – 2004) et le groupe de recherche Marges et Mémoires en poésie haïtienne et québécoise qu’elle a fondé et dont elle a assuré la direction scientifique (CRILCQ, 2005-2009). De 2009 à 2012, elle participe aux travaux du groupe de recherche Histoire de vie des Montréalais déplacés par la violence – groupe Haïti (Université Concordia).

Elle publie dans des genres variés La Boîte noire suivi de Départs, (poésie, Cidihca / Écrits des Hautes Terres, 2004), Folie passée à la chaux vive (livre d'art avec Christine Jeanney, Publie.net, 2010) et La Maman qui s’absentait (fable avec les illustrations d'Albin Christen, Vents d’Ailleurs, 2011, prix Michel-Tournier Jeunesse). Comme plasticienne, son travail inclut plusieurs expositions, une résidence d’artiste au Vermont Studio Center aux Etats-Unis (2011) et une exposition solo (série de la Folie) à Cornell University (2011).

Après des recherches postdoctorales en recherche-création au Centre d’Histoire Orale et de Récits Numérisés (2015-2017), Stéphane Martelly est aujourd’hui professeure affiliée en recherche-création au Département de Théâtre de l’Université Concordia. Elle travaille sur un projet intitulé : Penser et créer depuis le lieu de ce silence. Élaborations de l’oeuvre absente et possible à partir des « histoires de vie » de Montréalais déplacés par la violence (Haïti-Québec)

Ses deux derniers livres, parus en 2016, s'intitulent Inventaires (poésie, Éditions Triptyque, 2016) et Les Jeux du dissemblable. Folie, marge et féminin en littérature haïtienne contemporaine (Essai en recherche-création, Éditions Nota Bene, 2016).

Depuis janvier 2018, Stéphane est la Coordinatrice principale et Médiatrice communautaire au Centre d'Histoire Orale et de Récits Numérisés.

Email

Website


 

Concordia University